samedi 13 décembre 2008

Cinéma!

Je n'avais pas eu l'occasion d'une séance de ciné en amoureux depuis un temps infini, autant dire plus d'un an.
Et si nous l'avions saisie pour voir deux films en deux jours, l'un nous avait ravi (Indigènes, autant que l'on puisse être ravi par un film dur), l'autre nous avait... euh... on va dire déçu voire on s'y était ennuyé, pour ne pas dire plus (et chéri tellement dépité s'était même endormi... Lady Chaterley ne nous a pas du tout fait chavirer).

Mais hier soir après le dîner, hop une robe-tunique cousue main (la E pour les Japan Couture Addicts, en velours finement côtelé kaki foncé, chéri est fan de chez fan, photo plus tard. Un jour.) et mes jolies bottes pour sortir.
Et forts du fabuleux The Big Lebowski visionné pour la Nième fois deux jours plus tôt (je suis totalement fan de ce film depuis des années. Au début chéri ne comprenait pas pourquoi, au bout de 5 ou 6 fois il se bidonne avec moi), nous filions bras dessus-bras dessous au cinéma d'art et d'essai (oui je suis une totale veinarde, car non seulement j'habite une région où il fait beau, où on mange super bien, où on vit vieux, où les enfants développent un mignon petit accen(g)t, où j'ai des pistes cyclables partoutes, où j'ai une maison mit jardin pour le prix d'un deux pièces dans la capitale et où on peut papotter gentiment avec les commerçants souriants sans que tous les autres clients vous prennent pour une extra-terreste (vécu à La Défense) ou les vendeurs pour une demeurée provinciale/chieuse/allumeuse/j'te-fais-perdre-ton-temps-euse (Paris) parce qu'en plus ils aiment ça, bref(le), mais j'ai AUSSI un cinéma d'art et d'essai trop trop bien à 5 minutes de chez moi. Ceci était la plus longue phrase écrite entre parenthèse sur ce blog depuis sa création. Enfin je l'espère.)

Bref on a courru voir le nouveau film des frères Cohen!


Trop trop bien.
Du délire à la Cohen comme on les aime. Déjanté et aiguisé à souhait. Ou comment l'américain plus ou moins moyen peut péter un plomb et embarquer toute une petite ribambelle de pétages de plombs dans son sillage. On a vraiment bien ri. Les acteurs sont formidables. Tous. Mention spéciale à Malkovitch et Clooney selon moi. Chéri a trouvé Pitt extra aussi. Sans parler des femmes, magistrales dans leurs interprétations. Je suis entrain de me souvenir d'un nombre de scènes abracadantesques!
Chéri ne regrettera pas sa dernière séance de ciné.
Souhaitons que la prochaine aie lieu avant 2010.

Point noir: Rentrer avec la banane et se trouver cons devant l'amie qui a gardé les enfants, en larmes à la maison à notre retour. Divorcer quand on aime encore son mari, c'est vraiment vraiment vraiment dur.

3 commentaires:

kikizita a dit…

Chanceuse va ! Un bel optimisme par ici, ça fait du bien de te lire.
Chez nous, pas de ciné en V.O. ! pas de vidéo club ! Mais bon, on a les "chanté noël" de saison... allez voisins, allez voisins... Joseph, tra la la, mon accouchement, tralala !

Telle a dit…

La photo, la photo, la photo !

Marijo a dit…

lulu ?
je t ai écrit par ici que ma petite--fille Louise est née à Poitiers le lundi 8 déc
Ben voilà je suis gaga moi
Beau kdo de noel de mon fils et ma belle-fille
j ai la patate comme toi !
Youpi tra la la