jeudi 12 juin 2008

Bonjour vous

Parce qu'écrire est pour moi une respiration, et que photographier le devient, me voici devenir Plume pour vous faire partager quelques regards, quelques mots.
Pas tous les regards, pas tous les mots.
Choses vues, choses lues, choses à lire, à voir, à entendre et à regarder. Et pourquoi pas même un petit peu de musique? (si j'arrive à comprendre comment l'insérer)

A bientôt chacun, et que la vie vous soit douce.

12 commentaires:

Telle a dit…

Une page vierge, avec tout à écrire...

J'aime quand tout est encore possible et c'est ce que je souhaite à ce blog.

Brigitte a dit…

Que la vie te soit douce comme cette plume qui viendra nous chatouiller au gré de tes envies.
Bienvenue chez toi !

Isabelle a dit…

Tu vois...Nous sommes déjà là!
Nous attendons impatiemment la suite!

marion a dit…

cette page vierge est déjà belle, plines de promesses.
A très bientôt alors.

Damocamelia a dit…

Ta plume et ton oeil vont être nos guides au fil de tes pages...
Vivement la suite.

barnabeaimelecafe a dit…

oeil de plume ça sonne bien comme titre... j'ai hate de lire la suite !
Bienvenue ici ;-)

Le p'tit crobard a dit…

Belle, douce et longue vie à ce recueil de mots, d'images et de sons. Et pour les sons, justement, fais comme moi : triche ! ;-) Affiche la source d'une page contenant un insert de musique sur un de tes blogs préférés, et repère comment la chose est codée. Sinon, plus simple encore : certains sites (tels que Deezer.com) te proposent directement le petit bout de code à copier-coller dans ton blog.

Marijo a dit…

contente de te revoir

manue_emma a dit…

Comme il a l'air léger et apaisant ce blog...
Un nouveau blog, une nouvelle page..

Mema a dit…

Je passe par ici suite à une ballade de blog en blog... tes mots m'ont donné envie de me poser un peu...

La Grenouille a dit…

Bonjour Toi,
Je pénètre à reculons dans ton univers. J'ai laissé les chaussures sur le pas de la porte pour ne rien crotter même si j'ai bine compris que vous n'en étiez pas encore tout à fait à porter les patins sur la parquet ciré dès l'entrée.
J'aime bine tes mots, tes maux, tes bouts de salon, d'entrée, tes volets fermés-ouverts et ta vue sur l'échelle télescopique. J'aime bien tes majeurs-à-deux et Choupinou qu'est déjà (trop) grand. J'ai dû lire trop vite, j'ai pas vu passer le (la ?) Zig(ue) entre les deux. Je reviendrais. Je laisse la porte entr'ouverte, tu permets ?

La Grenouille a dit…

Bonjour ToÂ,
Je te découvre à peine, et je me sens bien déjà dans les lignes que tu laisses là.
Les z'enfants à l'étage, avec un oncle-surprise en guise de baby-sitter, une tasse fumante à la main, je m'en vais rebrousser le chemin de tes plumes, si tu veux bien.