mercredi 28 janvier 2009

Avis à tous ceux qui n'arrivent pas à me laisser un com' alors qu'ils en auraient bien envie...

Puisque je sais de source sûre (merci Pouic) que certain(e)s (mis à part mon chéri, y'aurait-il un autre homme pour lire ce blog???) tentent régulièrement de me laisser des com' en se demandant à chaque fois sur quoi cliquer pour les enregistrer - parce que c'est bien vrai que blogspot est moins pratique sur ce point que d'autres hébergeurs de blog ... mais j'ai pas gnenvie de changer, na - et parce que je ne voudrai pas que ce(lles)ux-là ou d'autres me prennent pour une harpie qui snobe son monde en ayant un blog mais sans répondre aux com' (non ch'ui pas comme ça, ch'ui parfois deborded et/ou flemmarde, shame on me, ou infoutue de retrouver l'auteur du com', j'vous dirait pourquoi plus tard...) me revoilà à vous expliquer.

option 1: vous avez déjà un site chez le même hébergeur, votre pseudo s'affiche tout seul, yapluka cliquer sur "envoyer".
option 2: vous avez envie de rester top-discret-secret, vous paniquez à l'idée que le fbi débarque dans votre salon en disant à votre famille "on sait tout", vous cliquez sur "anonyme".
option 3: vous voulez bien dévoiler votre pseudo, vous cliquer sur "nom/url", ce qui vous permet de laisser au moins votre pseudo, voire votre adresse de blog (j'aime autant si vous en avez un , mais cela n'a rien d'obligatoire. C'est le sens du mot facultatif hein les filles, c'est écrit d'sus.) et puis vous pouvez envoyer.
Voilà!

Maintenant quand c'est à moi de vous répondre... Comment dire. C'est la croix la bannière pour moi si je n'ai pas d'adresse "url" (http://...), vu que blogspot n'a pas laissé de case pour vous donner l'occasion de me laisser votre adresse mail. Explanation: si je clique sur votre nom, ben ça me donne juste votre nom, en gros je ne suis pas plus avancée, je suis même toute penaude, contrainte au silence. C'est moche.

Donc si vous voulez une réponse qui ne soit pas de 3 lignes dans les com', et que vous n'avez pas de blog vous-même, le mieux est de recourir à l'option 4 suivante:
cliquer dans la colonne de droite sur "afficher mon profil complet", puis dans la case contact sur "email". Ainsi vous pourrez m'envoyer un mail, et me laisser vos coordonnées mail pour que je puisse vous répondre, tout en gardant un pseudo si vous le souhaitez. Voili/voiloù!

Notes pour plus tard: la Plume a une mémoire de moineau des noms (surtout les noms de famille, c'est quoi cette invention super compliquée?!), c'est super-fâcheux dans ma vie et m'a causé bien des moments embarrassants - heureusement que j'ai la mémoire des visages, sinon je serai carrément dans la m... euh... ma vie sociale serait bien misérable. Ca m'arrive partout sauf au boulot, allez savoir pourquoi, en tout cas pitié, si vous ne postez pas très souvent, soyez patient avec moi. Je surf sur plein de blogs et parfois je me mélange un peu les pinceaux (virtuels, je n'ai pas sorti la palette, ni la tablette, depuis un siècle). J'ai beau avoir honte à me cacher parfois sous le tapis, c'est comme ça mon zimi.

Bon maintenant c'est l'heure du bizzzzzzzzzoooooooooo
Parce que moi ce soir, je sorrrrrrrrrt! (oh yeah).

4 commentaires:

Marijo a dit…

bonne soirée

Anonyme a dit…

Merci pour ce mode d'emploi détaillé!
Laisser un commentaire, une trace, ce n'est pas anodin, c'est même assez difficile cela demande un certain courage, cela demande de sortir de soi, de sa réserve, de son confort derrière l'écran. On hésite, on ne sait pas, il y a quelque chose qu palpite tout de même, on se lance... C'est difficile, surtout quand on est anonyme, quand aucun lien n'est tissé... On a peur, un peu, de s'immiscer.
Cela reste un mode de communication qui m'interroge : communiquer sans se connaître, avec un sentiment de familiarité tout de même pour celui qui commente, communiquer de façon différée, lorsqu'on livre sa propre réflexion ou son émotion plusieurs heures ou jours après la rédaction du billet, s'inscrire parfois en porte à faux, sans avoir bien compris ou sans s'être fait bien comprendre, et sans la spontanéité du dialogue qui permet de ressentir, de nuancer, de rectifier...
Écrire simplement pour laisser une petite trace de soi, pour garder le souvenir d'une émotion, pour essayer de transmettre un petit quelque chose à l'autre... C'est mystérieux, vraiment. Mais c'est mystérieux, de toute façon, la communication, et très intéressant!

Bonne journée et à bientôt,
Céci.

zesthetic a dit…

et puis si tu veux répondre, tu peux faire envoyer tes com, dans ta boîte mail, et après tu cliques sur "répondre", comme ça même sans adresse mail de ton interlocuteur, tu peux continuer le dialogue... et tu n'as plus d'excuses!!! ;-)
allez bises
et t'as le droit de me répondre hein!

Plume a dit…

Voici déjà trois beau spécimens de com' pour illustrer mon propos!
1) la filoute et fidèle Marijo (la soirée était très très bonne, merci!) à qui je ne peux répondre que sur mon blog (parce que cela fait longtemps listelle que je reçois mes com' dans ma boîte mais quand je clique sur "retour" pour répondre à certaines personnes - comme à Marijo, cqfd - leur adresse de destinataire s'affiche ainsi: "no-reply-comment@.... ". Donc je me doute que ça n'abouti nulle part. Me trompe-je?
2) Céci, aussi filoute et fidèle mais dans un autre style. Je vois très bien ce que tu veux dire Céci, moi aussi je ressens tout ça à la fois quand je poste. Sur certains blog c'est parfois: j'ose? j'ose pas? C'est spontané ce que j'ai envie de dire mais ça fait pas un peu con? Je vais être comprise là si je formule ça comme ça? Je la lis depuis des semaines mais je vouvoie ou je tutoie? rhaaaaaa!
3) Ma cop'de chez cop', mon amie de .. ans - bouh qu'on est vieilles! bouh que c'est loin bxl! - avec qui tout les moyens de communiquer son exploitables et malgré tout celui-ci le plus direct parfois, tant la vie, les gosses, les maris, les rides, les courses, nous bouffe. Et de qui un bon conseil est toujours bon à prendre - Même i il ne marche pas à tous les coups (cf 1) ... ;oP). Bisous ma belle!