samedi 7 février 2009

Aujourd'hui c'était démarrage en fanfare

Le p'tit chaton de... mazette, presque 20 mois (!) se réveille, pleurniche, appelle maman (gnnnnni? mais il n'est que 7h15 là, on s'est couché tard, pffffffff), son papa va le voir... et enclenche le brans-le-bas de combat, le plan hors-sec, le sauvetage post-la-couche-de-la-mort-qui-tue avec dépoilage de mecton en règle, douche karcher et poche à fringues radioactives... on s'est dit que c'était chaud comme début de week-end pour des c'est-pas-encore-sûr-qu'on-soit-déjà-sobres.
Je vous avais dit que la vie sociale a repris une place dans ma vie?
On a alors fait un gros câlin post-gros chagrin au p'tit chaton en couche propre encore dans sa serviette. Dans notre lit. Enfin plus exactement dans le lit de l'amie chez qui on a dormi, et qui dormait encore, elle. C'te veinarde.
C'est là que diarrhior le terrible nous a taclé en traître, qu'il est, et a révélé l'ampleur de son potentiel maléfique.
Comment vous dire? J'ai eu l'impression de perdre les eaux sauf que c'était pas moi, que ça pue et que ça tache sévère, ça vous parle?
Là on s'est dit qu'on était quand même dans la m*, ben voui. Parce que quand ça vous arrive chez vous, c'est déjà galère, chez les autres c'est carrément relou. Surtout avec seulement 2 couches dans le sac à baby et plus un body propre.
Brans-le-bas de combat donc: réveillage de 3 mouflets pionçants depuis seulement minuit dans leurs sacs de couchage pour qu'ils s'habillent en 4ème vitesse et qu'on file de là au galop sans p'tit déj dans le bidon, dépiotages de lits salis frottage de matelas (punaise pas d'alèse!), rinçage de nuisette de moi, habillage de chaton.
Un quart d'heure plus tard le chaton a re-ruiné couche et salopette.
Piquage de sachet de réhydratation pour baby dans le placard, allo docteur on arriiiiiiiiiiiiiiiiiive!

Depuis on trouve le reste de la journée d'un calme!
J'ai même passé 3 heures chez le coup'tif (Audrey, je ne ressemble plus ni à Colargol ni à Nathalie Rheims, trop fort). Où j'ai fini "Parle moi d'amour", pièce de théâtre en un acte de Philippe Claudel, une sacré dispute!
Etre une fAAAAAAAAmme!
Chéri trouve ça joli et ma môman lui a dit paraît-il au téléphone : "elle prend du temps pour elle, c'est bien, c'est bon signe" (maman je t'aime).

3 commentaires:

Tili a dit…

Claaaassss !
Nous on a fait ça dans une maison d'hôtes très class, version gastro on retapisse tout... On n'a pas osé y retourner depuis...

Le p'tit crobard a dit…

Décidément, les coiffeurs ont la côte, en ce moment !! ;-)
J'espère que, depuis, votre grand petit chaton va mieux, tout simplement (et, accessoirement, qu'il n'a pas refilé ses crobes au reste de la fratrie !).

kikizita a dit…

Les petits chatons de 20 mois, ça ne gère pas bien la gueule de bois... Toujours prendre un citrate de bétaïne dans le bib' avant d'aller se coucher ! Hé hé.