jeudi 12 février 2009

Oh et puis merde!

Vous avez raison les filles, je fais de mon mieux.
La plupart du temps.
Et puis ça va bien comme ça.
Je suis faillible et tant mieux, ça leur donnera des opportunités de me balancer quelques vérités qui me feront grandir lors de leurs adolescences, et ils essaieront de trouver mieux que leur mère en cherchant de la compagnie.
Tout en m'aimant pour touzour.
Ce qui compte c'est nos relations, et je sais que si je me plains de moi c'est que je suis la première à avoir envie de bouger un peu plus le mercredi.
Pour sortir, pour faire des choses avec eux.
Mais si j'aimerais que cela génère beaucoup de sensations, j'aimerai aussi être imaginative et que ça ne coûte pas grand chose, la plupart du temps, voire rien. Quitte à claquer un peu plus de pépettes pour une virée flemme/plaisir/soufflage en les plongeant dans le noir lors d'un ciné/pop corn en essayant de mettre un mouchoir sur ma culpabilité eco-citoyenne.
En attendant vivement le soleil (et même un mercredi sans pluie), qu'on ressorte les vélos.

Tili, Kikizita, Céci: Merci!!

2 commentaires:

Tili a dit…

;-)

Le p'tit crobard a dit…

Je n'ai aucune légitimité à te parler des mercredis avec les enfants : mon exemplaire unique est encore un tout petit peu petit pour que je sois vraiment concernée.
Mais mon expérience personnelle rejoint celle des autres : je garde des souvenirs atroces de mercredis-courses de fond, où le cours de musique suivait le solfège qui lui-même succédait à la gymnastique, où j'allais après avoir fait mes devoirs, et caetera, et caetera... Et je peux te dire que, quand pour une raison ou une autre, c'était relâche, c'était le plus beau mercredi de tous !! Pourtant, je sais bien que mes parents s'imposaient à eux aussi ce rythme de fous "pour notre bien".
Aujourd'hui, jeune maman, je lis partout qu'au contraire, c'est bien qu'un enfant s'ennuie un peu, parfois. Passer un peu de temps calme avec sa maman et ses frères et soeurs, quitte à éprouver une pointe d'ennui de temps en temps, ça me semble bien doux, comme programme... Mais peut-être est-ce là une vue d'adulte ! :-)