mercredi 26 novembre 2008

Ca fait mal aux oreilles

J'ai assisté tout à l'heure à un monologue. Une personnes face à 8 autres, s'adressant tantôt à certains,tantôt à tous.
Ca donnait en substance:
-A gauche, à droite, derrière. Quand je le dis. C'est moyen. Levez-vous. Plus vite.
Pas là.
-Tous ensemble. Plus vite!
-Personne ne se souviens de ça alors qu'on l'a vu la dernière fois? C'est grave, c'est très grave.
-Vous devriez faire ça par mimétisme. Tout le monde sait ça. Vous devez le voir une fois et le faire bien ensuite. Là vous m'obligez à vous réexpliquer. C'est grave on est déjà fin novembre.
-Vous n'écoutez rien!
-Qui a des critiques à formuler? Personne n'a des critiques à formuler? Pourtant il y aurait plein de critiques à faire là!
-Pas comme ça je vous ai dis!
-Dans l'alignement je vous ai dis.

C'était le cours de judo de l'un de mes fistons chéris. Il a 6 ans.
Cela fait 3 semaines qu'il rechignait à aller à son cours de judo. Hier soir il tempêtait: "je ne veux pas aller au centre de loisir, parce que je ne veux pas aller au judo, je ne veux plus qu'ils m'emmènent". Ce matin, sa première phrase au réveil était: "je ne veux pas aller au judo", suivi des larmes tout le temps de se préparer avant l'école. Des démangeaisons qui lui prenait sur le corps (et hop de la crème pour empêcher le retour de l'eczéma deux fois aujourd'hui).
J'ai organisé mon travail pour pouvoir assister au cours d'aujourd'hui.
Eloquent.

Eloquent aussi l'échange avec la prof à la fin du cours :
- Bonjour, je suis la maman de Bibou, je voulais vous voir parce que cela fait plusieurs semaines qu'il ne veut plus venir au judo et que ce matin il en pleurait, j'ai donc voulu assister au cours aujourd'hui pour comprendre.
- S'il ne veut plus venir c'est que le judo ne lui plait pas (ma tête faisait: ??!! c'est un peu court ça madame!)
- Je crois que le judo lui plaît, mais vous étiez très sévère tout à l'heure j'ai trouvé.
- Je suis obligée ils n'écoutent rien! On est déjà fin novembre et ils ne connaissent pas encore 2 prises. La dernière fois ils étaient infernaux alors je les avais prévenus que le cours d'aujourd'hui serait dur.
(une maman intervient et dit: mais là ils n'ont aucun plaisir les enfants sauf pendant l'échauffement et les 5 minutes de combats à la fin. Cette maman m'a dit pendant le cours qu'à la fin du dernier la prof les avait traités de "minables" et de "nuls", et voulait assister elle aussi au cours, on n'a pas été déçues! La prof enchaîne:) Les combats ne sont pas fait pour s'amuser, c'est un art-martial le judo, ça demande de la discipline et les enfants sont très dissipés cette année.

J'atteste sur l'honneur par la présente que pendant tout le cours les 8 enfants présents ont été sages comme des images et totalement attentifs. Autant que peuvent l'être des enfants de 6 ans, ceintures blanches ayant commencé le judo depuis 2 mois, qui se font engueuler sur le mode " j'ai dit garde à droite! toi mets-toi dans l'alignement! on ne tombe pas avec son partenaire! On ne laisse pas son partenaire tomber on l'accompagne! Garde à droite! tu ne sais même pas faire une chute avant correcte! A toi maintenant!"
Je ne vous parle même pas de la délicatesse avec laquelle elle les attrape par les bras pour les déplacer, leur baisse la tête et compagnie.
Mon fiston en a moins subi que d'autres en plus. Costaud et de très bonne composition qu'il est, intimidé mais tellement heureux d'avoir repéré sa maman dans les gradins.

Tout ça pendant que sur l'autre tatami, 20 autres gamins au moins s'amusent, s'échauffent et combattent en bonne humeur avec un prof bienveillant qui se fait obéir sans hurler. Pas le même niveau, dommage.

Promis chéri, tu n'iras plus te faire malmener par Cruella.
C'est mon rôle de maman. Papa comprendra. Fini le judo pour toi.

On a filé de là tous les deux et on est parti acheter des guirlandes, des multicolores pour dehors et des qui clignottent pour dedans, des longues jolies touffues, et puis des chaussons star wars pour Bibou qui a retrouvé le sourire (et fait pipi dehors, le pipi de quand on en a très envie et qui soulage très fort), et des chaussons Babar pour son petit frère préféré qui sera crocro meûgnon dedans. Il y a des jours ça fait plaisir d'être à sa place de maman.
Ce soir deux petits bonhommes gambadaient en chaussons tout neufs dans la maison, et l'un faisait des bonds partout. Son papa commentait:"je crois que je ne l'ai pas vu aussi content depuis longtemps, ça a l'air d'être une bonne décision d'arrêter le judo".
Bibou réclame "un sport avec une balle ou un ballon".

***

Anecdote en live:
Chéri vient de me dire: "Quand tu vas bien tu es comme Clara Sheller". Sur le coup je n'ai pas trop sû comment le prendre.
Pour celles qui auront vu l'épisode de ce soir, il paraît que le coup du poussin adopté comme une métaphore j'aurai pu le faire 40 000 fois. (En même temps c'est pas faux! Par contre je n'ai pas les mêmes fringues qu'elle!) Et me faire répondre "ce truc c'est fait pour tourner dans un four à 360° avec une broche dans le cul!", c'est vrai que comme dit chéri, c'est une discussion qu'on aurait pu avoir.

J'espère que chéri va vite trouver que je vais à nouveau bien, que je sois à nouveau un peu déjantée comme il aime. A plus les gens! (et que la vie vous soit douce).

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Quelle horrible sorcière ! Malheureusement il y a beaucoup d'adultes qui travaillent avec des enfants alors qu'ils ne sont pas du tout faits pour ça... cela crée des tensions et des douleurs pour tout le monde, c'est dommage... mais c'est surtout les enfants qui risquent d'être les plus traumatisés.
Sinon, une phrase m'interpelle : "C'est mon rôle de maman. Papa comprendra" Je comprends sans peine ce qu'est un rôle de maman, un rôle protecteur de parent, mais
est-ce que cela veut dire pour vous qu'il y a une répartition genrée des rôles dans le couple parental ?
Je pose cette question avec un esprit totalement ouvert, c'est une question qui m'intéresse beaucoup en ce moment, et je pense que les différents angles d'analyse (sociologique, psychologique...) sont tous passionnants ! Pourriez-vous m'éclairer davantage sur votre conception ?
C.

Plume a dit…

Bonjour C, en fait je pense que dans notre couple nous nous répartissons certaines tâches par la force des choses, notamment liées à la logistique, ou par affinités ou motivation à assumer certaines tâches. A priori nous n'avons pas tellement de domaine réservé. Mais ayant 4 garçons, passé un certain âge des enfants, je demande à mon mari que ce soit lui qui leur parle de leur hygiène intime.
Mon travail me laisse plus de disponibilités que lui, je me charge donc beaucoup plus des enfants au quotidien, mais il est très présent auprès d'eux, et auprès de moi!
Si j'ai raconté les choses comme ceci, c'est parce que d'habitude pour tout ce qui relève d'une décision concernant les enfants et leur vie, la famille, la maison nous en parlons avant et nous mettons d'accord avant d'en parler aux enfants.
Là j'ai pris l'initiative de promettre à l'un de nos enfants qu'il cesserait cette activité sans en parler à son père d'abord, parce que mon fils avait besoin d'entendre vite que ce qu'il subissait s'arrêterait. J'étais prête à assumer seule cette décision même au cas où elle déplairait fortement à son père. Mais je savais qu'il comprendrait une fois que je lui aurait raconté ce que j'ai vu et entendu. Depuis il a lui-même cherché à contacter le président du club de judo pour désinscrire notre fils.
Voilà! A plus!

Tili a dit…

Peut être pourriez vous écrire au président d club pour lui expliquer ce qui se passe, et si vous encouragez les autres parents à le faire et que le président reçoit plusieurs lettres, ça porrait changer les choses !
Non nos enfants ne sont pas là pour défouler des profs malveillants...

chatbleu54 a dit…

Un gros manque de pédagogie, mais il faut absolument que le président du club soit au courant car il y a encore 7 enfants, si j'ai bien compris, qui continuent à subir Cruella ! Cela n'est pas tolérable ! J'ai fait du judo étant jeune et je n'ai jamais subit ce genre de comportement inutile et malsain !

kikizita a dit…

"...ça fait plaisir d'être à sa place de maman.". Hi hi hi. Et je ne t'avais pas lu hier soir avant de poster. Mais c'est vrai que cette question de la place me rappelle notre premier échange. Comme quoi, on y revient toujours, et c'est constamment remis en question.

Dommage pour le judo du loulou, mais en effet, ça appelle un rdv avec le chef du club histoire de mettre les choses au clair.

zesthetic a dit…

et tu dis aussi que t'es "chaude comme la braise" au premier canon qui passe? non, parce que je veux pas dire, mais clara scheller a dit ça récemment... ;-)
je rassure tout ce qui passe et crois à un commntaire malveillant comme on en voit parfois : oeildeplume c'est mon amie!
bises ma belle, il a raison n., c'est vrai que parfois t'es doucement folle, c'est aussi pour ça qu'on s'entend si bien je crois... (entre autres hein...)